2015 et nouveau mode de vie….
février, 2015 9 Commentaires

Salut mes bichons,

Me revoilà, un peu à la bourre pour cette nouvelle année mais j’ai dû m’adapter dernièrement à quelques changements dans ma vie. Comme je vous le disais dans l’article « vivre avec ça« , mon ventre rabougri a fait des siennes ces derniers temps. Ce qui m’a valu pas mal de douleurs et fatigue et de mauvaise humeur en fin d’année. Et puis THE MIRACULOUS THING, j’ai découvert. (merci Corinne !) Le régime Seignalet. Je suis un peu fâchée avec le mot « régime » que je remplacerais plutôt par « mode de vie ». Mais depuis 2 mois, j’ai adopté cette alimentation qui a définitivement mis fin à mes maux… 🙂

girl-358768_1280

Le régime Seignalet c’est quoi ? 

Je vous vois déjà ouvrir des yeux ronds et médisants. Encore un régime ? Encore une lubie ? Encore une mode ? Hé bien non les amis, là je vous parle médecine. Monsieur Seignalet était un docteur, clinicien, biologiste, maître de conférence, chercheur. Oui, tout ça. Et il a mis ce régime au point, convaincu que l’alimentation est intimement liée avec des maladies plus ou moins graves. (Si vous voulez plus d’infos, je vous invite à vous rendre sur le site Seignalet, qui répondra à vos éventuels questionnements).

Le régime Seignalet consiste à supprimer gluten, produits laitiers et quelques ptits détails de son alimentation. Le gluten, certes, il y en a un peu partout, mais finalement surtout dans les aliments sucrés ou gras, genre gâteaux… Biscuits apéro… Pas de farine de maïs non plus, donc attention aux étiquettes des produits sans gluten qui utilisent souvent cette solution à la place du blé.

alimentation_seignalet

On va se le dire, au début c’est bizarre. Pas de pain, pas de crème fraiche.. Je vais manger quoi ? Je me suis donc penchée vers les sites sans gluten, sans lactose, veggie. Oui, j’ai basculé dans l’autre monde. Et je me suis acheté 2 livres sur ce régime qui m’ont été bien utiles.

J’ai eu pas mal de réflexions au début. « Quoi ? mais tu ne vas rien manger ! » Sachez d’abord, que ce n’est pas un régime restrictif, et encore moins un régime qui a pour but de faire maigrir. C’est une alimentation équilibrée, qui fait du bien, et qui donne une patate olympique. Les douceurs, je me les cuisine. Cupcakes Chocolat/coco, moelleux au marron, crêpes, liégeois chocolat, muffins, cookies. Forcément beaucoup moins trafiquées ces bonnes choses, mais aussi moins sucrées, et moins chères pas la même occasion. Il suffit tout simplement de remplacer la farine de blé par de la farine de riz, de sarrasin ou encore de châtaigne (attention elle est amère). J’ai donc découvert une cuisine alternative, et très goûtue. La crème fraîche étant bannie, j’ai opté pour la crème de riz, d’avoine, de soja, de coco… Même chose pour les laits. J’utilise épices et aromates pour parfumer mes plats, ce qui embaume la cuisine d’une douce odeur… Les sucres, on y va mollo mollo aussi, pour la digestion c’est mieux. Finalement, je me retrouve avec des petits plats qui excitent mes papilles !

mes muffins sans gluten, sans lactose, glacés à la crème chocococo

Et alors, ça fait quoi ?

Au début pas grand chose. La première semaine j’ai senti que mon corps devait se poser des questions. Tantôt très envie de sucre, tantôt plus d’appétit. De toute façon, j’ai eu tellement mal le mois d’avant, que je me méfiais comme d’un chardon de la bouffe.

La deuxième semaine, j’ai senti un mieux. La digestion légère, la fatigue qui s’envole petit à petit, et surtout le moral qui remonte. Le ventre ne gonfle plus après les repas (grande première pour moi), plus de gargouillis, plus de bubulles, plus de grossesse gazeuse. Pour la première fois de ma vie, j’ai vu mes abdos. Ne rigolez pas, quand on a l’habitude d’avoir un dôme, c’est soudain bizarre quand c’est plat.

La troisième semaine, j’ai réellement senti les bienfaits de mes efforts. Je me couchais tard sans avoir une tête de rillette le lendemain, énergie retrouvée, moral au top, et surtout une motivation à toute épreuve. Envie de créer, de dessiner, de m’occuper. Le ventre va bien, la tête suit. Je n’ai pas voulu bousculer les choses (d’où l’absence sur le blog). J’ai voulu prendre du recul, prendre le temps. Et continuer à m’habituer, à dompter mon mal. Ce n’est pas chose facile que de changer soudainement ses habitudes alimentaires. La tentation est partout, arrêter de manger des cochonneries ne veut pas dire arrêter d’aimer. C’est ce que mon entourage a eu du mal à comprendre au début. J’ai dû me faire violence, refuser des cookies qui me faisaient baver rien qu’à l’odeur.  Mais j’ai réussi. Quand je vois le résultat je ne regrette pas.

Quatrième semaine (et 4 kilos en moins) C’est bête mais quand on supprime chocolat au lait/bonbons/gâteaux/chips de son alimentation, on fond vite. Je me suis rendue compte aussi que finalement cette dernière année, je m’étais encrassée. Mon organisme n’a pas apprécié, et il a poussé la sonnette d’alarme. Heureusement j’ai réagit.

Après 2 mois, je me sens bien mieux. Toujours en forme, je commence à maîtriser la cuisine Seignalet, et suis passée à la pâtisserie. Je n’ai plus l’impression de faire attention. Maintenant ce sont des réflexes. Je sais ce que je peux manger et surtout ce que je ne peux pas. Je sais aussi que je ne peux plus revenir en arrière. J’ai trouvé l’alimentation qui me convient, qui me fait du bien. Il m’est arrivé de faire des écarts, juste pour voir. Je ne recommencerai pas. Grosse fatigue, ventre gonflé… Voilà ce que ça a donné. 

fruit-419623_1280

En complément

Au bout d’un mois et demi de Seignalet, je me suis sentie prête. A reprendre le sport, à continuer à faire du bien à mon organisme… J’ai donc filé à la salle de sport en commençant par du sport doux : cardio elliptique, bodybalance, Yoga, stretching. Et petit à petit, j’ai repris le renforcement musculaire : CAF, bodysculpt, bodyattack….  + un peu de badmington. J’avais perdu un peu de musclos avec tout ça… 

badminton-166404_1280

J’ai aussi fait 2 séances d’ostéo, qui m’ont fait beaucoup de bien au niveau mécanique. ça a aidé les intestins à se remettre en place, à se détendre. J’en ai profité pour parler au spécialiste du régime, qui m’a confirmé que c’était un excellent décrassant pour l’organisme, et s’il me convenait, de le continuer.

Et pour finir, en parallèle je suis un traitement. J’ai du débridat à prendre 2 fois par jour, et à réduire dans les mois à venir. Il permet de favoriser la motricité de l’intestin, et c’est lui qui a mis d’abord fin aux grosses douleurs il y a 2 mois. Attention c’est uniquement sous ordonnance, et il a été utile dans mon cas.

Et dans la vie de tous les jours

Pas facile quand on est invité ou qu’on est au resto. Il faut demander, être un peu relou. C’est pour la bonne cause, mais aussi un peu gênant. Heureusement, il y a de plus en plus de monde intolérant ou allergique au gluten et autre… et les resto spéciaux ouvrent de plus en plus leurs portes. Sinon, on peut très bien manger au resto en mangeant du poisson, du riz, des légumes, du quinoa, ou des viandes, en précisant qu’on ne veut pas de sauce avec du lactose. Le plus difficile, ce sont les desserts, c’est un peu la torture quand on a des yeux radars au sucre comme les miens…  Pas de glace forcément, pas de tiramisu, pas de moelleux et gâteaux, puisqu’ils sont faits avec beurre et farine de blé… Compliqué. Ma ptite astuce, c’est de prendre un café, et d’attendre de rentrer à la maison pour manger ma petite douceur. Quoiqu’il en soit, ces restrictions n’empêchent pas de passer un très bon moment entre amis 😉

C’est adopté, le sans gluten et sans lactose est la solution à des années de maux de ventre indéterminés. Bien dans mon ventre, bien dans ma tête. 

9 Commentaires
  1. crealididom

    ça fait rêver !!
    Même si ma RCH va mieux, je me demandais si ça pouvait avoir un impact.
    De même, je me rends compte que j’ai souvent mal partout. Lorsque je me lève après avoir été inactive, j’ai toujours mal un peu partout. Et bon je suis quand même pas si vieille. Peut-être creuser la piste de l’alimentation !

    NB : Sinon, je viens de tomber sur ça : https://fr.pourelles.yahoo.com/vos-cheveux-sont-ils-allergiques-au-gluten-121530531.html

    la bise

    Reply
    1. Leax

      C’est fort possible que l’alimentation provoque des maux… L’ostéo m’a expliqué qu’on a bcp de nerfs reliés à l’intestin, donc ci celui-ci a du mal avec quelque chose… tout peut se dérégler, même parfois des parties du corps incongrues 🙂 Le mieux est d’essayer 2 petites semaines et voir si il y a une différence… 😉 Des bizettes ! :*

      Reply
  2. Julie

    Ton article me donne vraiment envie de m’y mettre. Mon problème c’est le chéri. Je lui donne quoi à manger à lui ? :-/ En tout cas, je vais tenter de modifier peu à peu comme tu l’as fait, c’est très inspirant. Je ne connaissais pas le régime Seignalet, je vais regarder ça de plus près. Merci 🙂

    Reply
    1. Leax

      Coucou Julie, alors pas de panique pour le chéri, le mien se régale et ne se rend même pas compte qu’il mange sans gluten. Les produits laitiers lui, il continue, ainsi que le pain pour saucer les bons petits plats que je prépare. Il faut savoir qu’il y a plein de sauces identiques à celles préparées avec de la crème fraiche, il faut tout simplement prendre de la crème de riz ou de coco ou de soja et c’est bon 🙂 J’ai fait dernièrement du poulet curry coco délicieux. Mon amoureux fait attention quand il cuisine lui aussi pour ne pas « m’empoisonner » 😉 C’est pas très compliqué… Je vais mettre prochainement des recettes (demain un super gouter) faciles et goûtues… Si tu veux te renseigner sur le régime Seignalet, je te conseille le livre « Comprendre et pratiquer le régime Seignalet : L’alimentation ou la troisième médecine » (le premier que je me suis procuré) qui explique simplement ce qu’il faut faire, ce que ça fait… 🙂 N’hésite pas si tu veux des recettes et autre (c’est valable pour tout le monde 😉 ) merci en tout cas de m’avoir lu 🙂

      Reply
  3. céline

    Je ne suis pas encore passée du côté obscur de la force en arrêtant le gluten mais par contre j ai quasiment arrêté tous les produits laitiers depuis cet été (fini le chocolat du petit déj, les yaourts en dessert… mais encore un peu de mal à supprimer le fromage!) En tout cas hormi les 5 kilos que j’ai perdu j ai nettement moins de douleurs au niveau des articulations et c est juste motivant pour la suite. Je vais essayer déjà de tester les différentes farines dans des recettes et voir ce que çà donne au goût!

    Reply
    1. Leax

      Salut Céline ! J’ai commencé comme toi par les produits laitiers, et j’avais déjà remarqué du mieux dans la digestion. Evidemment, ça dépent de chaque personne et de ton organisme, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est du poison parce que je sais qu’il y a de bonnes bactéries dans les yaourts… Malheureusement, moi, je ne les digère plus… Pour le fromage, Seignalet autorise celui de brebis et de chèvre 😉 ça laisse un petit plaisir en fin de repas 😉 Tu verras aussi, pour les remplacements de farines, ce n’est pas compliqué, sarrasin et riz sont top et donnent du goût. Attention à la farine de chataigne qui est assez amère… (à ne pas utiliser seule donc). Je n’ai plus qu’à te souhaiter une bonne cuisine ! 🙂

      Reply
  4. Pingback: Ce qui a changé ma vie.... #1 - Le Bric a Brac de LeaxLe Bric a Brac de Leax

  5. PATOU65

    Bonjour,

    Je viens d’être décelée malade coeliaque stade 4, je cherchais à savoir si je pouvais prendre du débridat pour soulager ma colopathie et je suis tombée sur vous…

    Je ne suis pas très « forum » en général mais je trouve vos échanges très positifs, encourageants et motivants.

    Alors j’ai eu envie de vous laisser un petit mot de remerciement sincère.

    Bonne fin de journée.

    Patou

    Reply
    1. Leax

      Bonjour Patou, Hé bien écoutez je ne suis pas médecin, mais le débridat pourrait en effet vous soulager. Il n’y a pas d’effet secondaire, et il peut être pris sur une longue durée (c’est mon médecin qui me l’a dit)… Il participe à améliorer la motricité de l’intestin, et permet de calmer spasmes et gros mal de ventre. Je prends le 100mg (il existe en 200mg aussi), et il est prescrit sur ordonnance, donc il faut aller voir son docteur sans faute pour se le procurer 🙂 Je suis contente de pouvoir peut être donner de bons conseils via le blog, et comptez sur moi pour continuer à poster de bonnes recettes que vous pourrez cuisiner sans problème. Je compatis avec vous, avoir mal au ventre, c’est vraiment pas agréable, mais estimez vous heureuse, au moins vous connaissez la cause. Faites très attention aux étiquettes si vous êtes coeliaque, le gluten est partout, et parfois même se cache avec des noms dont on ne se doute même pas…(il y en a dans le sucre glace par exemple) La magazine Niépi N°1 explique pas mal de choses là dessus je vous le conseille 🙂 Je vous remercie pour la lecture du blog et espère pouvoir vous envoyer encore de nombreuses ondes positives ! Bonne après midi !

      Reply

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright © 2020 Lea Del Aguila. Les illustrations publiées sur ce site sont protégées par les lois françaises et, en particulier, par les dispositions du Code de la propriété littéraire et artistique.