Et après le BTS diététique
Et après le BTS diététique
juin, 2018 10 Commentaires

Hello les pralinettes ! Je me suis rendue compte en lisant vos mails (merci pour vos mots doux) que j’ai parlé de la formation du BTS diététique, j’ai répondu à vos questions… mais pas je n’ai pas dit un mot sur « l’après BTS ». Et vous semblez être intéressés par ce sujet. Voici le récit, 8 mois après l’obtention du diplôme….

A l’heure où certains sont en pleines révisions (hé oui les épreuves sont en juin cette année), je me suis dit qu’un petit mail rempli d’énergie et de bonnes nouvelles allaient peut-être remonter le moral des troupes et vous donner de l’espoir. Aujourd’hui je vous parle de la période post-BTS.

Quand j’ai commencé la formation, j’avais un objectif professionnel précis : exercer 2 métiers différents en même temps, graphiste et diététicienne.

BTS diététique après

J’ai donc appris le 5 octobre que j’avais obtenu le BTS et que j’étais officiellement diététicienne ! #dansedupopotinheureux. Je ne vous cache pas que je suis ressortie de cette période sur les rotules et j’ai mis plus d’un mois à pouvoir relire un article ou livre concernant la nutrition. J’avais besoin d’un peu de recul. Comme les choses arrivent toujours pile poil, c’est une période où j’ai eu beaucoup de graphisme freelance à faire avec moult commandes et projets. Parfait pour penser à autre chose et réfléchir tranquillement à la suite. J’ai quand même filé jusqu’à l’ARS de ma ville avec mon diplôme sous le bras pour obtenir mon numéro ADELI* au cas où un poste de diététicienne se présente.

Début novembre, j’ai songé à refaire mon site web en mode grosse refonte. J’étais partagée… J’étais à fond dans le freelance, la diététique n’étant pas encore d’actualité, je ne savais pas trop si je devais mélanger mes 2 activités ou pas. J’ai donc décidé de me concentrer dans un premier temps sur ma casquette de graphiste, le reste attendrait… Je me suis donnée à fond dans ce projet en plus du freelance et début janvier tout était prêt. J’ai continué à effectuer mes missions tout en gardant un oeil sur les offres d’emploi en diététique, je ne savais pas trop de quoi j’avais envie, par contre, je savais ce que je ne voulais pas. Pas de poste à plein temps, ni dans une boîte de prestation… et puis… début février.. je tombe sur une offre pour un poste à mi-temps à l’hôpital en centre de gérontologie. Ma population de prédilection ! Allez savoir j’ai toujours aimé les personnes âgées et en diététique il y a moult choses à faire. J’envoie donc ma candidature sans trop d’espoir et quelques temps après je me retrouve en entretien. J’obtiens le poste. Je n’arrive pas à y croire, je suis bien évidemment super contente de pouvoir commencer ma vie de diététicienne dans cet hôpital et surtout avec une collègue extra (coucou Audrey ! ). Depuis début avril j’exerce donc là bas… J’ai découvert un environnement hospitalier agréable, avec des équipes de soins investie, un travail pluridisciplinaire complet.. et surtout une prise en charge diététique très intéressante. Je pars le matin avec l’envie d’aller travailler !

Etre diététicienne hospitalière n’était pas un de mes objectif principal, du moins, je ne pensais pas qu’on me laisserait ma chance juste après le diplôme. J’ai conscience de la chance que j’ai et je la savoure chaque jour.

BTS diététique la suite

En parallèle, je continue d’exercer le métier de graphiste illustratrice. Je travaille sur des projets de communication en lien avec la nutrition mais pas que… je bosse sur des projets tout autres de publicité web etc…. ce qui me permet d’avoir une vie sans routine, avec de nombreux interlocuteurs venant de différents horizons… C’est enrichissant et je me sens complètement épanouie.

Enfin, je me suis installée en tant que diététicienne libérale, j’ai commencé la consultation diététique à domicile mais doucement et je prépare encore de beaux projets pour la rentrée. Tout ceci m’a demandé énormément de préparation administrative, l’URSAAF a du mal à s’actualiser avec les nouveaux profils de notre génération en reconversion et qui exercent plusieurs activités. #paietagalère

Ma vie a changé entre avant le BTS et maintenant. Ma double casquette de créative et de diet m’a permis de trouver un équilibre entre les moments où je bosse seule, les moments où je travaille en équipe et ceux où j’échange avec les patients. J’ai un emploi du temps de ministre qui me demande beaucoup d’organisation c’est sur, mais ça me plait. Le temps passe à toute vitesse !

BTS diététique la suite

J’ai atteint mon objectif. Il y a trois ans, je rêvais d’avoir cette vie. Je rencontre beaucoup de monde, j’entends des histoires aussi riches les unes que les autres, l’apaisement aussi que je peux transmettre à mes patients est tout aussi agréable pour eux que pour moi… Bref je me sens totalement en phase avec moi-même.

Je suis très fière d’avoir entrepris tout cela, d’avoir quitté un CDI planplan pour me mettre un peu en danger, me tester. C’est sans doute la meilleure décision que j’ai prise dans ma vie, j’ai tout de suite su que j’avais fait le bon choix quand j’ai vu que je ne subissais pas la formation.  Je remercie encore une fois tous mes proches qui m’ont encouragé et suivi pendant tout ce temps !

Enfin je voudrais laisser un petit mot pour les étudiants qui, en ce moment, bûchent et sont dans la dernière ligne droite. Ne baissez pas les bras, rappelez-vous pourquoi vous avez commencé la formation, relevez la tête du guidon… Ce n’est pas une période facile pour vous mais la suite en vaut tellement la chandelle que vous ne regretterez pas ! Alors courage !

*Numéro professionnel de Santé

Note : Je ne réponds pas aux questions administratives qui peuvent m’être posées (j’ai déjà assez donné avec ma situation)… Si jamais, adressez vous aux charmants conseillers de l’URSAAF 😀

10 Commentaires
  1. Emanuel d'agence web repentigny

    Merci pour ton article et surtout pour tes mots d’encouragement à l’endroit des étudiants en fin de formation. C’est clair que pour nous ce n’est pas bien facile. Mais si tu as pu finir et jumeler les deux activités de diététique et de freelance, alors cela me donne espoir et encore plus de confiance en moi-même. Merci beaucoup.

    Reply
    1. Léa Del Aguila

      Merci pour ce petit mot 😊 oui garde confiance et crois moi, si tu gardes confiance et que tu crois en ton projet il n y aucune raison d’échouer 😉 bon courage pour la suite !

      Reply
  2. DECOT

    Merci, milles mercis pour cet article. Ça me donne encore plus l’envie de réussir.
    Cette idée de me lever chaque matin pour aller bosser en ayant le sourire c’est aussi ce que je recherche. Encore merci pour ton témoignage et tes encouragements

    Reply
    1. Léa Del Aguila

      Avec plaisir 😊 et ravie que cet article vous donne la patate, la peche et la banane (n’oublions pas les 5 fruits et legumes par jour 😂)

      Reply
  3. Clémence

    Je viens de découvrir ton blog et de lire cet article me redonne le sourire! Je commence les démarches pour une reconversion et je lis beaucoup de choses plutôt négatives (change de projet, pas de boulot, métier pas valorisé..) alors que je nourris ce projet depuis plus d’un an.. Alors merci! merci pour ton article 🙂

    Reply
    1. Léa Del Aguila

      Avec plaisir Clémence ! Et sache que si tu es motivée et que ça te tient à coeur il n’y a aucune raison de ne pas y arriver 😉 Toutes mes copines de BTS ont trouvé des projets après le diplôme 🙂

      Reply
  4. Minh-Tâm

    Mille mercis Léa pour tes conseils si avisés et le partage passionnant de ton expérience de formation de diététique à distance. Après ma 1ère reconversion pro il y a 7 ans comme formatrice culinaire (je donne des cours de cuisine vietnamienne à Paris), j’ai décidé de me lancer dans ce projet fou de faire le bts de diététique. J’aimerais faire du conseil et de la rééducation alimentaire, surtout pour les enfants et les ados. Après de nombreuses recherches sur la formation, puis une première inscription pour la mise à niveau (chimie, biologie) au CNED fin juin, j’ai écumé pas mal de sites, avant de tomber sur ton super blog. J’y ai trouvé des mots apaisants pour calmer ma crainte de ne pas être à la hauteur de cette formation, n’étant pas scientifique et ayant passé mon bac littéraire il y a… 30 ans. Merci pour toutes les infos utiles, dont le super site Bioelys d’Isabelle Pascal (ça donne le tournis tellement il y a d’infos géniales, de documents intéressants à lire, etc). Ca me donne la niaque pour ce projet de formation que je vais faire en 4 ans je pense. Merci pour tout ce partage. Bravo pour ton diplôme et beaucoup de succès pour la réalisation de tes projets ! À bientôt. 🙂

    Reply
    1. Léa Del Aguila

      Coucou Minh-Tâm !
      Merci pour ce très gentil commentaire encourageant et plein de good vibes ! Tu as une super expérience déjà qui mêle pédagogie, techniques culinaires et ouverture vers d’autres horizons pour l’alimentation 🙂 Tu n’as pas de doutes à avoir, tu verras tout va bien se passer. Il faudra parfois s’accrocher pour certaines matières, mais nous sommes bien entourés au CNED, et si tu connais déjà Isabelle c’est top 🙂 Si ça peut t’encourager, je suis à présent super épanouie dans ma vie pro comme perso (grâce au bien être que m’a procuré cette reconversion), et je te souhaite vraiment la même chose avec tes projets ! Tu pourras certainement passer un DU après le BTS qui te permettra de te spécialiser en pédiatrie, (le BTS survole vraiment bcp de choses) et tu verras que cette profession permet une constante évolution des projets, sans routine ! Tiens moi au courant pour ta progression (tu peux m’ajouter à Facebook : Léa Del Aguila) et je te souhaite le meilleur pour cette belle aventure ! A très vite, Léa

      Reply
  5. Dupont

    Bonjour je suis en pleine réflexion sur une reconversion professionnelle en diététique. Je suis aujourd’hui dans le marketing pour une boite d’équipement de la maison. Cette politique de toujours vendre plus sans penser aux clients m’a fait réfléchir et je souhaite désormais faire un métier qui est vraiment utile au quotidien. Dans le contexte actuel et de la prise de conscience de mieux se nourrir pour préserver sa santé, je crois vraiment en l’intérêt de se métier que ce soit pour les enfants ou pour des personnes malades (diabète, crohn,…).
    Néanmoins je m’inquiète sur la possibilité de pouvoir en vivre : en effet j’ai une famille avec 3 enfants et je peux difficilement me permettre de ne pas avoir de salaire. Par ailleurs, j’ai entendu dire aussi que les débouchés sont difficiles. Sacrifier 2 ans à m’investir dans ce projet pour au final ne pas avoir de travail me fait peur. Pourtant je suis persuadée que ce métier va me rendre beaucoup plus heureuse au quotidien. Enfin aurais-tu quelques conseils, avis par rapport à toutes ces questions ? Merci beaucoup. Delphine

    Reply
    1. Léa Del Aguila

      Bonjour Delphine, effectivement tu te poses des questions et c’est normal. Déjà tu as identifié que tu n’étais peut être pas en phase avec ton métier actuel, c’est un premier pas… Pour ce qui est du BTS, je te rassure, je connais des mamans qui ont très bien réussi tout en ayant les enfants a gérer etc, ça demande évidemment bcp plus d’organisation que les autres, et il faut arriver à ne pas se décourager, la formation étant assez dense. Mais c’est faisable ! Et au pire tu peux choisir de le passer en progressif, c’est en dire en 2, 3,4 ou 5 ans.
      Concernant la profession, beaucoup te diront que c’est un milieu bouché, que c’est difficile de s’en sortir etc… Moi je pense que la diététique est un vaste domaine, et si tu as un projet dès le départ, tu y arriveras. Il faut être créatif, motivé, et force de proposition. Je connais des diet’ qui ont un emploi du temps de ministre, et qui ne peuvent même pas accepter toutes les missions demandées faute de temps… j’en connais aussi qui malgré leur bonne volonté galèrent… comme dans tout métier en fait… Tout dépend ce que tu veux faire après. Si tu souhaites vraiment faire de l’hospitalier et rien d’autre, oui tu peux galèrer, les postes sont rares mais on en trouve quand même (j’ai passé un seul entretien, j’ai été prise…). Bref, vu aussi la situation actuelle, je sens que nous allons avoir du boulot par la suite… Voilà voilà, j’espère que ma réponse aura pu t’aider… et en attendant reste au chaud. Bonne continuation et n’hésite pas si tu te lances et que tu as des questions pendant ta formation 🙂

      Reply

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright © 2020 Lea Del Aguila. Les illustrations publiées sur ce site sont protégées par les lois françaises et, en particulier, par les dispositions du Code de la propriété littéraire et artistique.