De Paris à Lyon…
octobre, 2014 2 Commentaires

Hello hello !

Voilà 7 mois que j’ai quitté la capitale. J’ai dû m’habituer à cette nouvelle ville qu’est Lyon, l’apprivoiser, et observer moult choses qui m’ont ravie, étonnée ou même agacée… Peut être, toi qui me lis, tu ressentiras la même chose, en ayant bougé de la Grande Ville vers la province ? Dans ce cas n’hésite pas à me laisser des commentaires, je serai curieuse de voir si tu as les mêmes impressions.

1) Tout d’abord le soleil, la luminosité, les rayons qui irradient ton visage le matin 🙂 Je suis arrivée en Février, et j’ai eu la chance d’avoir déjà un superbe temps. Limite j’ai eu besoin de m’habituer à la lumière d’ici ! Je ne vais pas me plaindre, c’est quand même chouette d’avoir un beau ciel bleu mais je crois que j’ai tellement été habituée à la grisaille (je vois déjà les parisiens me jetant un sort via une poupée vaudou en disant que j’exagère…. mais oui à Paname, ça n’a rien à voir et je peux vous dire que oui il fait réellement gris la plupart du temps), qu’au début je l’ai un poil mal vécu : mal à la tête… envie de dormir….. Cela dit, je me suis vite habituée à ce changement de clarté. Et la bonne mine est vite arrivée !

IMG_20140621_170950

2) L’atmosphère ambiante est très différente. Les gens semblent beaucoup plus calmes… Beaucoup moins aigris. Evidemment comme partout, il y a des gens qui tirent une tronche de pastèque sèche mais que voulez vous ? Je me sens plus apaisée ici… Quand je sors du travail le soir, je peux flâner, et rentrer un peu plus tard sans me dire « j’ai pas l’temps, faut que je rentre pour faire ça ça et ça… dhaaa les courses ! dhaaaa mon blog ! dhaaa qu’est ce que je mets demain ? merdum j’ai oublié de faire une machine ! » Allez savoir pourquoi, à Paris j’avais cette impression de n’avoir le temps de rien. A Lyon c’est différent, je prends mon temps.

3) Le métro. On dirait que Mr propre est passé par là. Non mais sans blague, au sol c’est du carrelage, c’est neuf, ça pue pas le poulpe sec. C’est pas blindé (ah oui quand les lyonnais disent « wouhaaaa le mooonde aujourd’hui » en fait pour vous donner une échelle, c’est équivalent à la ligne 9 à midi en semaine haha… c’est à dire, le wagon est un peu rempli, mais on se touche toujours pas les coudes entre nous). Et si un jour vous voyez le métro à quai ici, ne vous précipitez pas… il va démarrer 50 secondes plus tard, vous avez le temps de monter à bord 🙂 Et j’avoue ce n’est pas désagréable, au moins les gens ne se bousculent pas. Ici, tout le monde attend que les passagers descendent, avant de s’engouffrer à leur tour. Par contre les minutes indiquées sur le panneau d’affichage, sont de VRAIES minutes…. celles qui donnent le temps de prendre l’apéro quoi… c’est le côté un peu relou, et le weekend il faut parfois compter 12 minutes entre deux passages !

IMG_20141001_193529

4) Les escalators. Oui point important. Ici les gens ne sont tellement pas pressés, qu’ils ne connaissent pas la règle de « on se met à droite pour laisser les autres passer ». Ce qui est très énervant quand on est pressé (c’est la parisienne qui vous parle :D) (et oui ça arrive quand même de temps en temps d’avoir le feu aux poudres).

5) Les allergies… Le mois d’avril a été ma bête noire. Un jour au boulot, ma paupière inférieure m’a légèrement gratouillée. Sauf que 30min plus tard, j’avais non pas une valise sous l’oeil mais carrément le porte bagage, avec l’équipage en prime. N’ayant jamais eu d’allergie auparavant, j’ai laissé traîné 2 jours, jusqu’à ressembler à un concombre masqué. Résultat, sous antihistaminiques pendant 1 mois (et heureusement c’est très efficace).

6) Les copains. Avec mon amoureux, on s’est quand même éloignés de nos meilleurs copains pour vivre ensemble. 6 ans et demi de relations, de shake le popotin jusqu’à l’aube, et de soirées mojitos parasol, ça manque. Surtout que, reconstruire un cercle d’amis ne prend pas une petite heure (et encore je ne suis pas farouche). Et j’avoue, téléphoner à Actifène, ou Soso et tous les autres (ils se reconnaitront) après le boulot et dire « hey, nom d’une roubignolle, ça te dit une ptite terrasse là maintenant, tout de suite ? », ça me titille la cheville. Ici on n’a beau dire : « c’est plus calme, c’est plus tranquilou, c’est plus ceci, c’est plus cela »… ben ptetre justement ça l’est un peu trop tranquilou. Pas moyen de trouver un bar qui fait dancefloor en afterwork…. Non ici au pays des gones, on s’assoie sagement dans un pub, on ingurgite son litre de bière avec des barbus vikings (non pas que je les aime pas au contraire, mais c’est pas pareil ils mettent pas de vernis et autant ne pas leur parler du dernier mascara volume triple XL) Pas trop de fun attitude, de popotins qui turlupinent (ptêtre que je n’ai pas encore trouvé THE bar qui va me faire vibrer, toute suggestion est la bienvenue). Et non, on a pas cet ambiance méga vivante qu’on peut trouver sur les grands boulevards au Café Oz, ou à Bastille près du Balajo… Y a ptetre une affaire à créer là 😉

7) Le boulot. Là je dois dire que c’est différent. Dans le bon sens du terme. Je suis bien tombée, une équipe sympa, des projets coolos, pas de stress et beaucoup de créativité en perspective. Les collègues maintenant, sont devenus des copains. Et ça, c’est chouette ! Et avoir comme voisins de travail les minions, Bob et Patrick, ainsi que la garde d’un escargot rose… c’est plutôt agréable ;)

IMG_20140828_094749

8) Le weekend à Lyon. C’est pas le même. Bizarrement ici je me régale d’aller au marché le samedi matin, à 100m de chez nous. Faire du vélo à travers la ville, faire mon footing sur les quais, aller à la salle de sport, ou pique niquer au Parc de la Tête d’Or… toutes ses activités font parties de mon ptit programme. Sans parler des moments cocooning à deux, des ptits masques et gommage en se poilant à cause de nos têtes vertes… et de nos ptites sorties ciné avec les quelques douceurs dans le sac.

IMG_20140621_171026

Voilà c’est de ça donc je veux parler… D’habitude agitée, surexcitée, stressée, ici je suis profite du temps…. je le laisse passer sans me dire que je dois me dépêcher, faire ci et ça… Oui je fais toujours mes listes pour pas oublier… Mais  je prends les choses avec un peu plus de recul et de légèreté. Paris restera dans mon coeur, j’ai passé de super moments là bas, fait les plus belles rencontres qu’on peut souhaiter à n’importe qui, et commencé ma carrière de graphiste sur des chapeaux de roue. Bien sur j’y reviendrai, (hein les copains) mais en mode touriste, et peut être plus détendue. 🙂

2 Commentaires
  1. Pauline

    Je ne viens pas de Paris, mais je pense la même chose que toi concernant Lyon (et surtout son métro lol) , la vie est tranquille et le dancefloor me manque un peu aussi 😉

    Reply
  2. Pingback: Ma commande chez Hema - Le Bric a Brac de LeaxLe Bric a Brac de Leax

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright © 2018 Lea Del Aguila. Les illustrations publiées sur ce site sont protégées par les lois françaises et, en particulier, par les dispositions du Code de la propriété littéraire et artistique.