Le BTS diététique : 5 conseils de base
Le BTS diététique : 5 conseils de base
septembre, 2018 Pas de commentaires

Hello ! En ce mois de septembre qui annoncent la rentrée pour certains, je me suis dit qu’un petit article avec des conseils pour le BTS diététique ne serait pas de trop. Vous êtes prêts ? Alors tout schuss sur les mitochondries et autres !

Conseil n°1 : L’organisation sans pression

Peut-être êtes vous dans mon cas, et vous passez par le CNED pour vos études. Une grande liberté s’offre donc à vous côté emploi du temps. Vous avez peur de ne pas assez travailler ? Vous vous demander combien d’heures il faut passer sur tel ou tel module ? Oubliez tout ça, vous allez devoir vous faire confiance, vous organisez à VOTRE façon sans vous comparer aux autres. On me demande très souvent « Peux tu m’envoyer le planning que tu t’étais fait pendant tes études ? » ou encore « combien d’heures passais-tu sur cette matière ? ». Je vais vous répondre que je ne fonctionnais pas du tout de cette façon. Je me fixais des objectifs de matières, sans heure particulière, sans organisation rigide (qui pour moi est anti productive). Je marquais sur une feuille des objectifs tels que « à la fin de la semaine, j’aurais assimilé : module 1 d’hygiène + module 1 de CDA et avoir faire le devoir d’eco gestion ». C’est tout. Et quand je dis « assimilé », c’est bien appris. Pas juste lu. Ne vous fixer pas des listes infinies non réalisables, qui seraient finalement anxiogènes. Voyez vous-même où sont vos point forts et vos points faibles, vous verrez très vite quelles matières vous demanderont plus de travail que d’autres 😉

Conseil n°2 : La comparaison c’est pas bon

Il existe beaucoup de groupes facebook de soutien pour le BTS. C’est chouette. Oui mais…. On a vite tendance à se comparer aux autres, à lire des questions qu’on ne comprend pas vraiment toujours, à se dire « oh mais non j’en suis à peine au module 2 et les autres aux 4 ! #c’estlafindumonde » … Je vous mets donc en garde… Chacun sa façon d’apprendre, chacun son rythme, chacun son niveau. On ne stresse pas parce que d’autres sont soit disant 10 modules plus loin (ils n’ont peut-être même pas appris et juste lu des cours…). Il vaut mieux intégrer petit à petit que survoler tout d’un coup et n’avoir rien retenu. Surtout qu’en 1ere année, vous avez quand même l’été suivant pour continuer de réviser si vous avez pris un peu de retard…

Conseil n°3 : Vos supports de travail, pour un apprentissage qui sent la papaye (oui j’avais pas de rimes…)

Une question récurrente que je reçois est « Sur quels supports bossais-tu ? ». Alors pour tout vous dire, j’ai bossé sur cahiers, classeurs, tablette et moult feuilles volantes. Je faisais mes fiches révisions sur feuilles volantes, mes leçons à apprendre dans un classeur et tous les exercices sur des petits cahiers de brouillon. Je me suis achetée tout une panoplie de jolies choses chez Hema à la rentrée, ainsi que des stylos.. gommes…crayons..clé USB en mode diet ! Je pense qu’il est très important de se sentir bien avec son matériel, et si il peut aider à se mettre au travail facilement c’est encore mieux 🙂 Il en est de même avec votre espace de travail, un joli bureau avec lequel vous vous sentez à l’aise vous permettra de vous sentir rassurer. Pour ma part, j’avais un bureau d’enfant puisque petit appartement, mais ça ne m’a pas empêché de bien me l’arranger, de mettre des tableaux magnétiques avec de jolies images autour et sur lequel je pouvais accrocher plein de notes, des photos qui me redonnait la patate quand j’étais moins motivée… Votre espace et le matériel avec lequel vous allez travailler est super important !

BTS diététique

Conseil n°4 : Si seul(e) tu te sentiras, chouette binôme tu trouveras !

Bosser à distance n’est pas toujours facile, on peut très vite se sentir seule face à ses interrogations et doutes (même si au CNED on est bien accompagné niveau tutorat). On peut cependant avoir des phases de découragement et avoir besoin d’un peu de soutien. Vous pouvez trouver un binôme de travail dans votre ville ou proche de chez vous (ou à distance c’est possible aussi). Si j’ai un bon conseil à vous donner là-dessus, c’est de rencontrer quelqu’un qui a la même façon de travailler que la vôtre, qui va au même rythme et surtout qui est super motivé comme vous. Il n’y a rien de pire que d’avoir un binôme qui se repose sur vous et vous ferait perdre du temps (je ne parle pas en connaissance de cause, mais c’est arrivé à d’autres étudiants…). De mon côté, j’ai trouvé ma binôme en 2ème année au mois de mai/juin à peu près (mais c’était le temps où on avait encore l’été pour réviser les exams) lors d’un stage de révisions avec Isabelle Pascal en virtuel. Le feeling est tout de suite passé, on s’était déjà croisé sur les groupes facebook, et on a tout de suite vu surtout qu’on avait la même gniak, la même énergie ! On a donc décidé de se faire des skypes, des séances d’entrainement, des préparations de questions/réponses…. quasi quotidiennement. On s’est mutuellement soutenues, apporté bcp l’une et l’autre, et sans Cindy (coucou ma copine ! ah que c’était chouette ! ) je n’aurais certainement pas abordé cet été de révision aussi sereinement. Le partage aussi de fou rire et de complicité palliait bien à notre stress qu’on évitait au maximum de se montrer… Bien sur on a eu des coups de mou mais jamais en même temps ce qui nous permettait de remonter le moral de l’autre et ça ne durait jamais bien longtemps. Notre plus grande peur était qu’une des deux rate le BTS et heureusement (et sans trop de suspens finalement) on a obtenu le graal en même temps !

Réviser en groupe BTS diététique

Si vous ne souhaitez pas avoir de binôme parce que vous êtes solo dans l’apprentissage vous pouvez toujours trouver un parrain ou une marraine sur le groupe Facebook que j’ai crée (Voir le groupe). Il consiste à ce qu’un ou une diplômée vous soutienne moralement, partage son expérience et vous redonne des ptits coups de boost quand il faut. Attention je précise, ce n’est pas du soutien scolaire, je pense qu’après le diplôme nous avons des vies déjà bien remplies 🙂 (Etant donné que j’ai déjà 3 filleuls ce n’est pas la peine de me demander si je peux être votre marraine, I’m full :D)

Conseil n°5 : Si gros coup de mou tu as, penser à l’après-BTS te requinquera !

Avoir des coups de mou pendant la formation, c’est tout à fait normal. La charge de travail, les moults cours et choses parfois inutiles à apprendre, le côté ancestral du BTS (oui le contenu n’a pas été revu depuis bien des années) et surtout le doute « vais-je réussir ? ». Même les plus motivées d’entre nous ont craqué pendant ces 2 ans, moi-même 2 fois. Mais à chaque coup de gros coup de blues, j’ai repensé à la raison de cette reconversion, de cet ajout de corde à mon arc même plutôt. J’ai imaginé la suite, fais des plans sur la comète. Ça m’a, à chaque fois, requinquée et je suis repartie de plus belle. N’hésitez pas à faire des pauses parfois, une demi-journée ou une journée complète de repos sans ouvrir un cours… Allez vous promener, faire du sport, faire quelque chose que vous appréciez qui vous permettra d’aérer le ciboulot et de sortir la tête de l’eau. C’est très important de s’accorder des temps de repos pour respirer !

BTS diététique expériences

Voilà, j’espère que ces petits conseils vous seront utiles et vous permettront d’aborder ces études avec sérénité. Croyez en vos facultés d’apprentissage, accrochez-vous et tout se passera bien 🙂

P.S : En raison d’un grands nombres de mails reçus, je mets beaucoup de temps à répondre donc en attendant je vous invite à lire les différents articles sur le BTS où je réponds à de très nombreuses questions 🙂 Ah et aussi, ce n’est pas la peine de m’envoyer vos candidatures pour les stages thérapeutiques, nous avons notre année 2019 déjà remplie à l’hôpital.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright © 2018 Lea Del Aguila. Les illustrations publiées sur ce site sont protégées par les lois françaises et, en particulier, par les dispositions du Code de la propriété littéraire et artistique.