Prendre son courage à deux mains…
septembre, 2014 1 Commentaire

Je profite de l’ouverture de ce blog pour vous parler d’une décision… Peut être une des plus importantes de ma vie : celle de partir, de vivre ailleurs bref de prendre ses guibolles et se tirer.

Après 6 ans et demi dans la capitale, je me suis retrouvée à chercher un petit nid avec mon amoureux. A Paris : impossible. Trop cher, trop ptit, trop bruyant, trop de trop…  La banlieue ? Encore cher, galère du RER tous les jours, la grise mine du temps… Et puis le déclic, la rencontre d’un poto dans le métro que j’avais connu lors de ma première expérience pro à Paname, qui me dit « bah ? t’es encore là ? » Une phrase, une seule, qui a tout chamboulé. Le coup de massue. Mais oui, qu’est ce que je fais encore là ? Métro, boulot, dodo pour la routine, très peu pour moi. Le besoin de changement s’est fait aussitôt ressentir.

Après avoir pesé le pour et le contre, il a fallu avoir une discussion de grands 🙂 et puis quitte à s’installer ensemble autant être bien. J’ai la chance d’avoir une moitié en mode crème, toujours calme, à l’écoute. Changer de cap signifiait oublier les 3 mois de visites et recherches d’apparts intensifs. Où s’installer ? Où trouver du boulot ? Faire des concessions : loin des copains, loin de la famille. Devoir se construire un nouveau cercle d’amis, reprendre des repères…

On s’est décidé. Ce serait Lyon. Ville dans laquelle j’ai vécu 2 ans pour mes études. Je connais mais pas tant que ça. Mon copain pas du tout. Aie. Mais c’est la ville qui nous laissait le plus de possibilités pour retrouver du boulot.

La première démarche a été de passer un weekend dans la ville des pralines roses pour prendre la température (qui a été très bonne d’ailleurs, en tshirt fin Octobre; c’était déjà dépaysant) 🙂 Visite du vieux Lyon, promenade au Parc de la tête d’Or, brunch, people en mode tout sourire… Notre décision était prise.

C’est là que ça se gâte. Avant toute chose il faut assurer ses arrières : trouver un poste en CDI. Autant vous dire que j’ai ratissé Lyon, envoyant candidatures tantôt décalées, tantôt très sérieuses. Au bout d’un mois et demi, bonheur. J’obtiens le Graal.

Tout va très vite, je démissionne, je cherche un appart, je trouve, j’aménage, je commence mon nouveau travail (il s’est écoulé 3 mois entre la décision et la rentrée).

quai

On est à mi parcours, il faut que mon amoureux trouve aussi, et on aura réalisé notre projet. Pas facile. Son domaine est plus difficile mais on s’accroche, on ne se voit plus que toutes les 2 semaines au lieu de tous les weekends. Le dimanche soir, quand on se quitte, c’est dur. On a un peu les yeux qui brillent. Mais on garde espoir et notre bonne étoile fait irruption de nouveau.

1er Juillet, on vit ensemble. En mode vie active tous les deux, la vie de couple est telle qu’on l’imaginait, rigolade, petit repas en amoureux, soirée films, cinema…. (bon y a quelques chaussettes qui trainent mais dans l’ensemble c’est cool). Les copains nous manquent un peu. Pour l’instant nos collègues respectifs sont notre seul cercle extérieur. Mais finalement c’est pas mal, ça va venir avec le temps.

IMG_20140706_155724

Et surtout Lyon. Cette belle ville et son architecture qui me fait penser aux maisons playmobil 🙂 Le samedi c’est jour de marché, le soleil, les commerçants qui papotent, le dynamisme de notre petit quartier, le footing sur les quais… La luminosité ici n’est pas la même, le moral est au top. Sortir du boulot et avoir l’impression d’être en vacances n’a pas de prix. Finalement ça valait le coup d’attendre, de prendre son mal en patience et d’avoir l’oeil qui brille le dimanche soir.  C’est ça le bonheur !

Tout ça pour vous dire, que quand on veut, on peut 🙂

P.S : Vous savez ce que c’est le comble ? Je prends toujours le métro pour aller travailler 🙂

1 Commentaire
  1. Pingback: » Ne pas savoir où on va : est-ce le problème? Le blog de Madame Sourire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copyright © 2018 Lea Del Aguila. Les illustrations publiées sur ce site sont protégées par les lois françaises et, en particulier, par les dispositions du Code de la propriété littéraire et artistique.